Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 12:59

J’ai écris la cire, mais je pense qu'il y a des cires :

 

Certaines sont tellement dures qu’on ne va pas pouvoir les modeler mais les tailler avec des outils chauffés, comme le font les bijoutiers.

D’autres sont très fermes une fois froides, je peux les modeler après un long contact à même la peau et elles me permettent des sculptures très fines, ciselées et tendues, parfois de très petit format.

Il y a celles qui sont moelleuses et douces, tendres.

Et encore celles qui se révèlent collantes, poisseuses, dérangeantes et passionnantes, très organiques.

Et aussi d’autres à la fois très malléables, souples et fermes, qui tiennent si bien un déséquilibre et la tension d’une posture. 

-08--modelage-en-cire-de-brigitte-valin.JPG

 

 

 

Ce sont les mélanges différents de cire chimique ou d’abeille, dosages de colophane, paraffine, pétrole, térébenthine de Venise et autres alchimies qui modifient la texture et la dureté.

 

 Les teintes également sont variées, depuis le noir de fumée classique en passant par le brun, vert foncé, jaune pâle ou encore le bleu, toute nuance est possible si l’on prépare sa cire et qu’on y mêle les pigments choisis. La lumière accrochera ainsi de multiple façon tout au long du modelage et sur la sculpture terminée.

 

 

 

 

 

pour agrandir cette photo et en voir mieux les matières, allez dans l'album photo

"techniques 2010 : sculpture en cire"

Partager cet article

Repost0

commentaires