Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 10:55

du vendredi 30 septembre au lundi 03 octobre 2016

je vous accueille dans mon atelier, à BELLEVILLE, 53 rue Piat, 75020 Paris (métro Belleville ou Pyrénées) de 14 à 20 heures, et en nocturne le samedi 1 octobre, jusqu'à 22 heures.
Ces 4 jours sont ceux des

Portes Ouvertes de Ménilmontant

je suis au N° 11 du plan, avec plus de 150 artistes qui participent aux Portes Ouvertes dans le quartier. Nous fêtons les 25 ans de l'association, de nombreux évènements sont prévus, exposition anniversaire à la Médiathèque marguerite DURAS, vente aux enchère à la BELLEVILOISE... infos sur le site www.ateliersdemenilmontant.org
Pendant les 4 jours de Portes Ouvertes, je modèle des œuvres en cire et vous parlerais bien volontiers de mes techniques, j'expose une série de modelages en terre récents, avec d'autres sculptures plus anciennes en bronze ou en argile ... Mais l'essentiel est que nous nous rencontrions autour de l'art.

Au plaisir de vous voir.

Published by Brigitte Valin
commenter cet article
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 11:16

Portes ouvertes à l'atelier

 

53 rue PIAT, 75020, Paris

métro Belleville ou Pyrénéees

du vendredi 29 MAI au lundi 1er JUIN 2015

de 14 à 20 h

dans le cadre des portes ouvertes des

Ateliers d'Artistes de Belleville

plus d'info sur www.ateliers-artistes-belleville.fr

Point d'accueil 1 rue PICABIA 75020, Paris

 

Published by Brigitte Valin
commenter cet article
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 08:47

Avec la sculpture de Mérope, j’ai repris une série de sculptures de femmes assises, en appui sur leur bâton.

Mais son nom m’a été offert il y a quelques mois, par une voisine, artiste de Belleville, qui passait me rendre visite. En voyant la sculpture, pas tout à fait achevée, elle y a reconnu sa tante, Mérope, dont elle m’a alors parlé en y voyant son image, femme forte et fort imposante, majestueuse, femme de pouvoir et de commandement, un peu ogresse.

Merci à toi…              merope

 

Published by Brigitte Valin - dans REFLEXION
commenter cet article
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 08:02

Pour les prochains jours de Portes Ouvertes, j’ai prévu un coin d’atelier avec un travail de sculpture en cours.  

J’ai eu envie de permettre ainsi que les échanges autour du moment de création prennent une autre dimension.

Que nous puissions nous rencontrer alors même que ma sculpture se met en place et prend forme.  

Ce sera du modelage en cire, sur armature en laiton.

Pendant la première phase de création, j'ai toujours des moments de pause, de reprise.

Je sculpte alors dans l’échange avec ce qui m’entoure et se mêle à mon travail.  

C’est tout autre chose lorsque je sculpte l’argile, que j’aborde avec une concentration très différente. Avec la terre, j’ai besoin de silence comme si j’avais alors pénétré à l’intérieur de la matière.

 tomberDESnues99 

Published by Brigitte Valin - dans REFLEXION
commenter cet article
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 16:18

J’ai marqué un long temps de silence dans ce blog, j’ouvre à nouveau une page de ce journal.

Il m’a toujours fallu de ces périodes où je prend des distances pour préserver la place essentielle que l’expression artistique a dans ma vie.

Il me semble même que c’est avec ces moments de vide que mon travail se nourrit. 

Dans moins de 3 semaines, mon atelier sera ouvert avec d’autres du quartier, il y aura chez moi quelques nouvelles œuvres à découvrir et une grande place pour les rencontres.

A bientôt...                2 araignee1 06 "une araignée au plafond" cire sur papier, 2012

 

Published by Brigitte Valin - dans REFLEXION
commenter cet article
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 12:11

Creuser, récolter

construction-pise.jpg

 

J’ai passé tous les étés de mon enfance en Isère,

dans un village où les maisons sont bâties en pisé,

où mon grand père montrait les talus où ramasser

une argile rouge qui fait les murs, une argile beige pour

colmater les ruches…

Où, après un passage chez le potier, nous les enfants,

repartions avec des pains d’argile pour nous amuser…

Ces relations à la terre sont intimement mêlé à ma découverte du monde et inscrites viscéralement dans les chemins où je vais.

 

Chaque terre à modeler se forme dans un lieu particulier, son terrain d’origine lui apporte sa composition fondamentale, sa couleur, sa texture, son odeur.

Dans ce coin du Dauphiné, elle est le plus souvent rouge, caillouteuse, elle gratte dans la main, elle s’effrite. Quand on fouille le sol où elle est enfouie et qu’on l’extrait, elle peut être très dure, tassée, compacte, revêche, désagréable. Sol pauvre…

Mais ensuite, quand on l’imbibe d’eau et la malaxe, pour l’apprivoiser, on peut jouer, construire, donner des formes, modeler et engager un dialogue que je n’ai jamais cessé de poursuivre.

Published by Brigitte Valin - dans TECHNIQUE
commenter cet article
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 21:12

Le bronze, origine et composition :

 

Le bronze est également appelé airain en poésie ou en littérature.

C’est le nom donné aux alliages composés principalement de cuivre (au moins 60 %) et d’étain. Ils peuvent aussi contenir du plomb, de l’aluminium, du béryllium, du manganèse, du tungstène, accessoirement du silicium et du phosphore en proportions variables.

Le bronze a certainement été utilisé pour la première fois en Mésopotamie au IVe millénaire avant notre ère, à la période d’URUK.

 

demon du vent malefique

 

La caractéristique principale de « l’âge du bronze » (période de la Protohistoire, c’est à dire postérieure à la Préhistoire et antérieure à l'Histoire) n’est pas l’utilisation des métaux qui sont travaillés depuis des millénaires ; c'est la découverte et le développement de la métallurgie, ensemble de techniques qui permettent d’extraire et de travailler un métal à partir de minerai grâce à la maîtrise de fours à haute température (le cuivre fond à 1 084 °C, son addition avec l’étain abaisse considérablement le point de fusion)

Dès cette période, différentes techniques apparaissent : le martelage, le moulage, la fonte à la cire perdue…    

 

 

Ces savoir-faire étaient nécessaires pour l’obtention du bronze demon du vent du sud a tete de lionet la fabrication d’ornements, d’objets usuels, d’outils et d’armes plus élaborés et robustes que leurs prédécesseurs en cuivre ou en pierre.

Le bronze, très résistant à l’usure et à la corrosion, est remarquable par sa capacité à rester intact en traversant les siècles.   

 

 

2 statuettes de démons des vents maléfiques

Bronze (14 et 15 cm de haut)

Mésopotamie, Ier millénaire av. J.-C.

 

 

 

Published by Brigitte Valin - dans TECHNIQUE
commenter cet article
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 14:56

-12--modelage-en-cire-de-brigitte-valin-.JPG

 

Je suis souvent étonnée des chemins par lesquels passent mes sculptures pour prendre forme.

 

Au début, je n’ai pas une « idée » mais quelque chose qui me vient en tête, pensée têtue, aux contours imprécis, contradictoires et ambigus. -13--modelage-en-cire-de-brigitte-valin-.JPG

 

Dans la série que je travaille actuellement, les sculptures sont en appui sur un bâton, une canne. De ces appuis et de ces soutiens naissent une confrontation, des tensions, des formes que j’explore et dans lesquelles je pénètre : je deviens cette notion, je pèse sur cette tige, je tiens grâce à cette armature, et en même temps ce sont des éléments que j’élabore tout à fait hors de moi ; que je pose à distance.

 

Mais je sais que cette série n’est pas terminée : j’ai encore bien des questions sur ce que c’est que prendre appui.

 

-11--modelage-de-cire-de-brigitte-valin-.jpg

Published by Brigitte Valin - dans ATELIER
commenter cet article
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 14:28

L’exposition de petits formats« LITTLE BIG ART » est en route, vous pouvez voir les œuvres jusqu’au dimanche 19 décembre.

Pour n'importe quelle exposition, se pose la même question : je fait ça pourquoi ?

A chaque fois, l’investissement est énorme, l'énergie investie immense : choisir les sculptures et imaginer ainsi ce que sera l’ambiance, ces jours là dans ce lieu ; ce que sera la cohabitation avec d’autres univers lorsqu’il s’agit, comme ici, d’exposition collective. Et préparer, transporter, installer. Et tenter, une fois l’installation en place, de montrer un peu son travail avec un éclairage qui permettra de percevoir le travail, ou au contraire constater que l’éclairage est très défavorable.

Et puis ensuite, désinstaller, ranger, remballer...

Bien entendu, on espère qu’un acheteur fera le geste de repartir avec une œuvre : vendre est le seul moyen que je connaisse pour continuer à sculpter, sinon, comment payer le fondeur, le mouleur, les matériaux...?

expoLittleBigArt2010

Mais exposer, c’est surtout la rencontre avec ceux qui regardent, qui seront touchés par des œuvres qu’ils vont découvrir ou retrouver ; ce sont les échanges avec d’autres artistes, même si nombreux sont ceux qui sont essentiellement centrés sur leur propre création. Exposer, c’est s’exposer au regard, qui peut porter l’indifférence, l’incompréhension et la rivalité ou la chaleur. 

Je crois qu’une seconde de parole de découverte, d'émotion et d’amitié pèse autant dans la balance que les rencontres manquées et les moments superficiels et creux, quand il s'agit de savoir pour quoi on expose.

Published by Brigitte Valin - dans REFLEXION
commenter cet article
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 11:50

Les matières que je pratique depuis très longtemps sont la terre et la cire. Elles sont ancrées dans des techniques historiquement et géographiquement extrêmement vastes.

 

feu-follet-sculpture-brigitte-valin.jpgMais j’aime aussi la recherche de matières plus personnelles, de mélanges aléatoires.

J’ai modelé, sculpté, le plastique des sacs jetables, le papier bulle, le papier, les herbes, la bouse de vache et bien d’autres choses encore…  

Les 9 petites sculptures « feu follets » terminées ces derniers jours, et que je présente à l’exposition qui débute demain, sont faites de mélanges de papier, colle, terre et cire, travaillées sur des armatures de laiton.

Maintenant, je vais tenter de poursuivre ces recherches en sculptant ces matières avec de plus grands formats.

 

 

 

   

feu-follet-sculpture-brigitte-valin--2-.jpg  feu-follet-sculpture-brigitte-valin--4-.jpg  feu follet sculpture brigitte valin (5)

Published by Brigitte Valin - dans ATELIER
commenter cet article